/ 

VISIONS

EXPOSITION

 

L'EXPOSITION INTERNATIONALE

Quels avenirs se profilent pour notre monde ? Quels risques environnementaux, climatiques, technologiques sont susceptibles d'entraîner des bouleversements majeurs dans les années, et siècles à venir ? Quelles révolutions éthiques, sociétales, scientifiques pourraient changer entièrement la donne actuelle, dessinant une ère nouvelle, à l'inverse des prédictions les plus pessimistes ?  
Cette exposition événement, dont l'itinérance fut lancée avec la ville de Paris dans le cadre de la COP21, adaptée de l'oeuvre de Yannick Monget est une véritable retranscription visuelle des rapport scientifiques internationaux : voyagez dans l'avenir, comprenez les enjeux de ce siècle, grâce aux plus récentes techniques de digital painting. 
Traitant des différents degrés d'impact que les crises actuelles pourraient avoir sur notre planète, l'exposition aborde dans un second volet ouvertement optimiste les solutions qui s'offrent à nous, en imaginant un monde symbiotique entre Homo sapiens et sa planète. Un monde où l'insurrection des consciences aura révolutionné notre manière de penser, plaçant l'éthique à la base de notre développement. Un scénario d'espoir tout à fait plausible, conforté par nos découvertes récentes et la volonté de plus en plus partagée de repenser notre mode de vie, de faire naître de la crise une nouvelle vision de nos sociétés où notre imaginaire alimenterait à nouveau nos rêves et où ces rêves, et non les intérêts particuliers, dessineraient enfin le monde qui sera le nôtre demain.

Actuellement en itinérance

"Quant Art et Science 

poussent à la réflexion

sur l'avenir de notre monde"

COMPRENDRE LA CRISE EN COURS  
 
Le premier objectif de ces expositions est d’essayer de faire comprendre les menaces et leur impact probable sur nos sociétés, les mécanismes que nous avons mis en place, les emballements qui risquent de se produire, tout en offrant en parallèle des solutions concrètes abordables et réalisables par tous.  
INFORMER OUI, TERRORISER, NON
Les expositions proposent de découvrir plusieurs des principaux avenirs qui se dessinent pour nous, en se gardant bien évidemment de conclusions définitives. Expliquer et illustrer les menaces est certes très utile pour sensibiliser, mais l’objectivité et la morale imposent qu’elles soient complétées à contrario par la mise en image de solutions et de portes de sortie, sans quoi ce travail est non objectif, gratuitement catastrophiste, et surtout parfaitement inutile.
POUR UN CHANGEMENT DE CAP
 
Victimes du Syndrome du Titanic, nous naviguons tout-puissants droit vers un champ d’icebergs. Nous allons probablement en percuter, mais une marge de manœuvre existe pour éviter le pire. Nous devons absolument saisir cette opportunité.
 
LEGENDE // Loin des expositions sombres et catastrophistes, "Visions" met en scène menaces comme espoirs, mettant l'accent sur la nécessité de changer de cap pour transformer notre monde, comme ici à New-York où une révolution urbanistique s’oppose aux visions catastrophistes de certains, dévoilant une ville verte, vivante, esthétique, énergétiquement indépendante...
"Le prix Nobel de la paix attribué au GIEC en 2007 témoigne de ce qu'un développement harmonieux de nos civilisations passe obligatoirement par la lutte contre le réchauffement climatique ; ce souci de notre avenir transparaît tout au long de l'exposition." 
 
Jean Jouzel
Vice-président du GIEC
Co-Prix Nobel de la Paix
"Un travail très intéressant qui montre une autre vision de la ville, un autre point de vue." 
 
Juan Espadas
Maire de Séville
"Cette exposition très documentée présente tous les aspects du défi écologique auquel nous sommes confrontés à l’aube de ce nouveau millénaire. L'exposition insiste sur les scenarii les plus probables confortés par les travaux des chercheurs auxquels elle se réfère avec beaucoup de précision."
Jean-Marie Pelt
Fondateur de l’Institut européen d’Ecologie
(1933 - 2015)
 
"Nous avons un nouveau chemin à tracer, qui concilie le progrès social de tous les pays, la dignité retrouvée de chacun, et la préservation de notre environnement. C’est cette utopie que chacun des cas superbement exposés ici met en action concrètement." 
 
Anne Hidalgo
Maire de Paris
"Un travail essentiel, une démarche futuriste mais surtout basée sur la science qui amène un niveau de réflexion vraiment différent." 
 
Jean Lemire
Biologiste et cinéaste, Ambassadeur honorifique de la Vague Verte de l'ONU
"Une exposition stupéfiante. Un message très puissant" 
 
Martin Haese
Maire d'Adelaïde
"Amazing, intersting, incredible" 
 
Eduardo Paes
Maire de Rio de Janeiro
 

FIABILITE DES DONNEES

Nombre de données présentées dans cette exposition sont tirées des publications du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), les sources d’informations les plus fiables, complètes et impartiales que nous ayons sur l’état des connaissances relatives à la crise bioclimatique, son évolution et ses menaces. L’exposition a par ailleurs été réalisée puis validées par plusieurs experts du groupe.
 
Le réchauffement climatique n’est cependant qu’un péril parmi beaucoup d’autres. Pour traiter de ces différentes menaces, les travaux menés par divers organismes tels que l’OMS – concernant certaines pandémies contemporaines –, ou encore l’ONU – pour ce qui est des tensions géopolitiques découlant du déplacement d’écoréfugiés – ont également été utilisés.
 
Afin de ne pas sombrer dans le catastrophisme ou, à l'inverse, dans la minimisation des impacts liés à des phénomènes comme le réchauffement climatique, les peintures numériques sont réalisées à l'aide de différentes données scientifiques, cartographiques, ou satellitaires.
 
NOTE  /  Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé en 1988 en vue de fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs répercussions potentielles et les stratégies de parade. 
Un exemple parlant est l'illustration de la montée des eaux du globe, dont on peut mesurer l'élévation totale ainsi que les volumes d'eau qui seraient engendrés par une fonte de toutes les glaces terrestres. Mais comment se représenter l'impact sur des sites connus comme des villes ? Comment se figurer le niveau de l'eau en respectant la perspective ? L'image 3D est en réalité souvent sollicitée. La peinture numérique vient ainsi recouvrir la simulation 3D de la ville, qui sert de modèle et permet de visualiser le phénomène avec exactitude, comme ici pour l'île de Manhattan et cette simulation exacte, au mètre près, d'une fonte totale des glaces du globe. Vient ensuite une étude historique, Manhattan étant une ancienne île marécageuse dont on peut reconstituer le paysage passé, les cours d'eau qui jadis s'écoulaient à la place d'actuelles avenues.
 

GALERIES PHOTOS

Avant-première de l'exposition "Visions"

Au Palais d'Iéna

PARIS / 02.11.2015 

 

Exposition "Visions" 2/2

Grilles de l'hôtel de ville de Paris, COP21 . Crédit Pixis

PARIS / 12.2015 

 

Exposition "Visions" 1/2

Grilles de l'hôtel de ville de Paris, COP21 . Crédit Pixis

PARIS / 12.2015 

 

Inauguration de l'exposition "Terres d'Avenir" au Parlement Européen

BRUXELLES / 28.02.2012 

 

RECEVOIR

L'EXPOSITION

Actuellement en itinérance

L'exposition "Visions" est actuellement en itinérance. Disponible sous différents formats, en intérieur ou extérieur, elle est également traduite en anglais et allemand (dautres traductions sont actuellement en cours).
Les aspects techniques et financiers de l'exposition sont uniques à chacune d'entre elles. Nous nous adaptons en vous proposant un projet fonction du budget et des impératifs techniques que l'on nous communique. Plusieurs dizaines d'oeuvres sont actuellement disponibles, dans différents formats  les expositions peuvent cependant être adaptées en taille en fonction du lieu de présentation.
Le dossier de présentation de l'exposition disponible en pdf ci-dessous vous présentera plusieurs vues de nos expositions en place en intérieur (Palais d'Iena) ou extérieur (Grilles de l'Hôtel de ville de Paris pour la COP21)
Nos nouvelles expositions peuvent être imprimées sous forme de toiles textiles (intérieur) kakemonos, bâches ou toiles autoadhésives (extérieur) selon le cadre que vous envisagez et les supports que vous mettez à notre disposition.
Pour toute demande de renseignement, merci de nous contacter via la page contact et le formulaire préparé à cet effet ou de vous adresser (pour ce qui concerne uniquement  les expositions en France) à notre responsable :
 

NOUS SUIVRE

© 2018 SYMBIOM Grp . Tous droits réservés